Bien choisir son parquet : comment ne pas se tromper ?

Vous recherchez un revêtement de sol à la fois chaleureux et intemporel ? Optez pour le parquet, qui apportera une touche rustique et naturelle à votre intérieur. Il vous est d’ailleurs possible de choisir entre différentes essences de bois. Le problème peut se poser lorsqu’il faudra faire un choix entre un parquet massif et un parquet contrecollé. Découvrez nos conseils pour identifier le type de revêtement le plus adapté pour votre sol.

Le parquet massif

Le parquet massif, ou parquet traditionnel, est très certainement ce qui se fait de mieux en la matière. Les fabricants ont en effet recours à du bois massif pour réaliser les lames de ce parquet. Un système de rainures et de languettes permet d’emboîter ces dernières les unes dans les autres. Pour poser ce type de parquet, vous avez le choix entre le coller ou le clouer. Dans le cas où vous bénéficiez d’un chauffage par le sol, vous devrez obligatoirement le coller pour prévenir les déformations du bois. Les parquets massifs sont généralement plus chers que les parquets contrecollés. Mais, cela se comprend facilement. Ils sont pérennes et peuvent durer plus d’une centaine d’années pour certains. Un ponçage ainsi que l’application d’une couche de finition suffisent généralement pour leur rendre leur éclat. Les lames du parquet traditionnel peuvent se décliner dans différentes dimensions. 

Le parquet contrecollé

Si vous cherchez un rendu similaire au parquet traditionnel, vous pourrez opter pour un parquet contrecollé. Ce revêtement de sol se compose de 3 couches : une couche d’usure ou de parement de 2,5 mm d’épaisseur minimum en bois exotique ou en chêne, au centre un latté ou un panneau de fibres de bois à haute densité, et une couche de contre parement conçu à partir d’un bois déroulé. L’esthétique de ce parquet n’a rien à envier à celui du parquet massif. Il offre d’ailleurs une meilleure stabilité que ce dernier. Toutefois, contrairement au parquet traditionnel qui peut supporter plusieurs rénovations, le parquet contreplaqué ne supporte pas plus de 2 rénovations. Vous pouvez trouver des lames dont la longueur varie entre 600 à 2200 mm. La plupart des fabricants proposent cependant des longueurs fixes, plus faciles à poser. Vous avez aussi la possibilité de vous tourner vers un parquet stratifié, rapide et facile à poser, et donc beaucoup plus économique. Rien ne vaut cependant un parquet de qualité, qui allie la durabilité, la robustesse et l’esthétique pour décorer autrement votre chez-soi.

Vous pouvez vous rapprocher d’un parqueteur pour identifier le type de parquet adapté pour chacune des pièces de votre maison. Pensez également à bien choisir la couleur du parquet que vous allez poser. Le parquet clair est idéal pour agrandir une pièce sombre. Le parquet foncé donne une petite touche de modernité à la déco d’une chambre. Misez sur un parquet vieilli si vous souhaitez souligner le côté rustique de votre intérieur. Pour plus d’information, un site : Parqueteriefrancaise.fr

Mon Coin Design