David Edwards invente l’emballage alimentaire 100 % comestible !

Les écolos en ont rêvé, David Edwards l’a fait : une gamme d’emballages alimentaires comestibles révolutionnaires, les Wikicells ! Fini le plastique, maintenant tout se mange, même la barquette !

Partant du constat (effrayant) que les déchets ménagers annuels de la planète pèsent plus 260 millions de tonnes, un chercheur de Harvard, David Edwards, a donné naissance aux Wikicells. Ces emballages alimentaires comestibles sont fait « d’un gel de particules de calcium, de magnésium et d’un polymère naturel » explique l’intéressé.

Et il n’y a pas UN mais DES Wikicells :

  • la Wikiglace, qui fait la fierté de David Edwards : « On peut croquer dedans, ça ne fond pas dans la main car la glace est à l’intérieur du gel. C’est marrant. En créant de nouveaux emballages, on crée aussi des nouveaux usages »
  • la Wikiboisson : une boule remplie de jus de fruit que l’on perce avec une paille.
  • le Wikiapéricube : une boule de fromage frais enrobée dans une membrane de fruits séchés, de curry, de chocolat ou de noix
  • la Wikimousse : une crème au chocolat en forme de petite boule de gélatine
  • Le Wikicocktail : une boule composée de zestes d’orange et de Cointreau

Et les questions d’hygiène ?
David Edwards a pensé à tout. Pour éviter que les Wikicells ne soient manipulées par tout le monde, le chercheur a également mis au point un suremballage composé d’algues, certes non comestibles, mais totalement biodégradables. Et puis c’est exactement comme un fruit : en cas de doute on passe la Wikicell sous le robinet !

Ca se conserve ?
« De quelques jours à quelques mois suivant les ingrédients et les conditions de stockage »

C’est pour quand ?
En bon visionnaire, David Edwards envisage la mise sur le marché de machines capables de créer des Wikicells à domicile. Pour l’instant la production industrielle ne dépasse pas les 100 Wikicells par heure. Un chiffre qui est amené à grandir très vite puisque David Edwards espère une invasion à grande échelle de nos supermarchés d’ici 2013.

Et pour la dégustation ?
Si vous êtes curieux du goût et de la texture de ces emballages comestibles, rendez-vous en octobre prochain dans le Laboratoire à Paris. Ce lieu d’exposition et de recherche ouvert par David Edwards lui-même, vous proposera toutes les déclinaisons Wikicells actuelles, et surement quelques surprises…

Tenté ?

La wikicell est un peu la suite logique des verres comestibles Jelloware non ?

Source : Le Laboratoire

 

Mon Coin Design