Apprendre à travailler le bois

Le bois est certainement le plus utilisé dans le cadre du bricolage maison. Ses qualités sont multiples: il est solide, peu cher à se procurer, esthétique et écologique. Il est donc primordial pour le bricoleur de savoir travailler cette formidable ressource à disposition. Tout le monde peut s’initier au travail du bois: cette activité réjouissante est accessible à tous les types de morphologies. L’habilité à travailler s’acquiert tout particulièrement par la pratique.

Commencer à travailler le bois peut être fastidieux voir décourageant, surtout quand on débute seul, sans aide extérieure. L’idéal est donc de recevoir l’aide de bricoleurs expérimentés, ou mieux de professionnels de petites formations en atelier. Le net regorge lui aussi de conseils.

L’apprentissage du b.a-ba du travail de ce matériau concerne tout d’abord l’identification des différentes essences de bois et leurs différentes caractéristiques comme la masse volumique, la durabilité, la finition et l’imprégnabilité, c’est à dire la capacité à absorber un liquide et donc à être traité.  Par exemple le bois de châtaignier est plus dense et plus durable que le bois de l’hêtre  À l’inverse il est moins imprégnable et moins bien fini que ce dernier. Ainsi, le bois de châtaigner sera utilisé pour la menuiserie extérieure, et le bois de l’hêtre pour la menuiserie intérieure.ciseau à bois

Une fois cet apprentissage réalisé, le bricoleur en herbe peut être à même de choisir le bon bois en fonction des circonstances. Puis il doit être capable de préparer et mettre sur papier son projet. Il s’agit d’établir un plan de la conception, de passer en revue les différentes étapes ainsi que prendre des mesures (en utilisant une équerre de menuisier). Cette phase “intellectuelle” sera primordiale pour passer à la phase “manuelle” du travail du bois.

Celle-ci nécessite inéluctablement un matériel de qualité et diversifié. Pour débuter trois outils semblent dans un premier temps élémentaires à acquérir et à maîtriser au plus vite: il s’agit d’une scie, à main ou électrique, d’un ciseau à bois et d’une perceuse-visseuse.

La première est utilisée pour couper et débiter le bois. Il en existe de toutes sortes, spécialisées dans des découpes particulières: la scie égoïne est la plus connue. Bon marché, c’est un outil long et muni de dents affûtées elle, permet de débiter la plupart des pièces de bois. La scie à dos est plus courte et sa lame beaucoup plus haute: c’est avant tout un instrument de précision. La scie circulaire sert à couper des surfaces inclinées. La scie sauteuse mécanisée permet des découpes propres et rapides, grâce à des lames spécifiques à chaque type de bois.

scie égoïne

Le ciseau à bois sert à tailler le bois en y soustrayant successivement de la matière. Ils sont particulièrement utilisés pour les travaux artistiques. Il existe des lames de ciseaux de multiples formes. Les ciseaux les plus utilisés sont les ciseaux de 8, 12, 20 et 25 mm.

Enfin la perceuse-visseuse est un outil formidable, qui remplace à la fois le marteau et le tournevis, très facile à maîtriser pour un débutant. Manuelle, sans fil ou à percussion, elle entre dans la boîte à outils de base du bricoleur amateur, précise, rapide et simple d’utilisation.

Celui-ci pourra donc commencer ses premières gammes avec un matériel de base. L’expérience venant il sera à même de maîtriser pleinement ses outils avec lesquels il s’est initié. Au contact de ses pairs et avec la pratique, il découvrira de nouvelles méthodes de travail et de cela de nouveaux outils. La ponceuse, le rabot et la défonceuse, pour ne citer qu’eux sont autant de façon de redécouvrir le travail du bois.

Mon Coin Design